La découverte de l’épave

Télécharger le dossier de presse complet
Des objets du Titanic nous racontent


73 ANS APRÈS LE NAUFRAGE, LA DÉCOUVERTE DE L’ÉPAVE

 

Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, 4 jours après son départ de Cherbourg, le Titanic heurte un iceberg et sombre dans les profondeurs océaniques lors de sa première traversée transatlantique. La tragique disparition du paquebot, réputé insubmersible, marque l’Histoire. De nombreux projets de recherches débutent peu de temps après le naufrage mais les technologies permettant d’atteindre de telles profondeurs ne seront mises au point qu’à la fin des années 1970.

En 1985, les ingénieurs des instituts océanographiques français et américains se lancent le défi de retrouver le Titanic lors d’une expédition organisée dans l’océan Atlantique. C’est aussi l’occasion pour eux de tester un sonar révolutionnaire. À quelques jours de la fin de cette mission qui dure plus de 4 semaines, Jean-Louis Michel, océanographe français, voit apparaître sur le moniteur vidéo une énorme chaudière métallique. Les plans originaux du paquebot permettent de l’attester : ils ont découvert l’épave du Titanic à 3 800 m sous le niveau de la mer !


TEMOIGNAGE
Responsable des plongées profondes pour la société RMS Titanic, Inc., Paul-Henri Nargeolet est à ce jour le plus grand spécialiste capable de décrire l’épave, fort des 30 plongées qu’il a effectuées. Il nous parle de l’état de l’épave dans cette interview réalisée en 2014.
 La Cité de la Mer_Paul-Henri Nargeolet


Fiche sur la restauration des objets remontés du champ de débris de l’épave du Titanic


CONTACTS PRESSE :

Chargée des relations presse : Lucie LE CHAPELAIN : llechapelain@citedelamer.com – 06 80 32 54 30

Adjointe : Gisèle GUIFFARD : gguiffard@citedelamer.com – 02 33 20 26 67