Franz Pulbaum

Télécharger le dossier de presse complet
Des objets du Titanic nous racontent


FRANZ PULBAUM : DESTIN D’UN PASSAGER EMBARQUE A CHERBOURG SUR LE TITANIC

Emigrants au port de New York

Ce jeune allemand quitte Brême à bord du Missouri pour s’installer à New York en 1907, l’année-même de l’apogée de l’immigration de masse aux États-Unis. Chef mécanicien dans le parc d’attractions Luna Park de Coney Island, il est chargé de venir à Paris au mois de mars 1912 pour installer le manège très attendu : « Witching Waves » (les vagues charmeuses). Pour rejoindre New York, Franz Pulbaum embarque en 2e classe sur le Titanic à Cherbourg le 10 avril 1912, parmi les 281 passagers en partance ce jour-là.

Avant de rejoindre l’Europe en mars 1912 pour s’acquitter de sa mission au Luna Park, Franz Pulbaum complète sa demande de naturalisation américaine. Il séjourne à Paris, le temps d’installer la nouvelle attraction sensation du Luna Park de la Porte Maillot et de faire quelques emplettes dans la ville lumière. Sa mission terminée, il embarque à Cherbourg sur le transbordeur Nomadic qui le mène à bord du plus grand paquebot du monde de l’époque : le Titanic, alors en escale dans la grande rade. Son voyage en 2e classe qui doit le ramener vers son pays d’adoption, lui coûte 15 livres sterling et 8 pennies. Mais Franz Pulbaum disparaît dans le naufrage dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, comme 1489 autres passagers. Son corps s’il a été retrouvé, n’a jamais été identifié.

En 1993, une expédition menée par l’Ifremer et RMS Titanic permet aux archéologues Ruban de Franz Pulbaum_expo Titanic 2015 La Cité de la Mersous-marins de remonter un bagage lui appartenant. Parmi les effets personnels extraits de sa valise, 7 objets sont présentés dans le parcours de La Cité de la Mer, comme son ruban à mesurer ou encore une carte du manège « Witching Waves » qu’il devait certainement remettre aux propriétaires de parcs dans lesquels il installait l’attraction.


DE NEW YORK À PARIS, LES ATTRACTIONS DE LA BELLE ÉPOQUE AU COEUR DES LUNA PARKS

C’est à Coney Island en 1902 que M. Thompson et M. Dundy installent le tout premier Luna Park, une appellation et un concept de parc d’attractions et de fête foraine, qui se répandent très vite dans le monde entier. Féerique et novateur, le parc de loisirs américain propose à ses visiteurs de nombreuses attractions comme le manège « Witching Waves » qui devient populaire dès 1907. Celui-ci permet à 2 personnes installées dans une petite barque d’éprouver le mouvement des vagues.Witching waves Luna Park Cosney Island

Jusque dans les années 1920, de nombreux Luna Parks ouvrent leurs portes. C’est le cas à Paris en 1909 près de la porte Maillot. Neuf attractions majeures y sont proposées du « Chatouilleur » à « la Roulette-Humaine ». Une foule nombreuse s’y rend chaque soir pour découvrir spectacles et divertissements variés. En 1912, son directeur Gaston Akoun achète le droit exclusif d’exploiter en Europe le fameux « Witching Waves » pour près d’un million de francs.

ON PEUT AINSI LIRE DANS LE FIGARO DATÉ DU 20 AVRIL 1912Expo Titanic 2015_extrait du journal Le Figaro



Demandez un accès à la photothèque en ligne de l’espace presse pour télécharger les visuels de l’exposition