La visite de « Titanic, retour à Cherbourg »

Télécharger le dossier de presse complet
Des objets du Titanic nous racontent


LE PARCOURS « TITANIC, RETOUR À CHERBOURG » : UN VOYAGE À TRAVERS LE TEMPS

Ouvert 100 ans jour pour jour après l’escale à Cherbourg du Titanic, le 10 avril 1912, le parcours permanent a déjà séduit plus de 650 000 visiteurs. La scénographie originale permet de vivre au sein de décors reconstitués, la vie à bord depuis l’escale jusqu’au naufrage. Visite guidée…

 

Sur la Galerie des croisiéristes, le visiteur profite d’une vue panoramique sur la plus grande rade artificielle du monde. Les noms des principaux ports d’émigration semblent solidement accrochés au sol : Buenos Aires, New York, Rio de Janeiro, Halifax, Montréal, Gènes, Bremerhaven, Cherbourg…

Lorsqu’il pénètre dans la Salle des Bagages, le visiteur est subjugué par sa majesté. PuisTitanic, retour à Cherbourg la salle des bagages l’Histoire le saisit, grâce au film « Parcours d’Emigrants ». Celui-ci rend hommage aux 50 millions d’émigrants qui ont fui l’Europe vers les Amériques, et dont une partie a transité par Cherbourg. À l’aide de tablettes tactiles, le public s’identifie en tentant de retrouver des homonymes et en remplissant le formulaire d’entrée d’Ellis Island, ultime étape pour accéder aux États-Unis. Deux écrans dynamiques (technologie Kinect) dévoilent la vie et le contenu des bagages des voyageurs puis la liste précise des 281 passagers du Titanic qui ont embarqué à Cherbourg. La traversée commence…


 À BORD DU LÉGENDAIRE TITANIC

Puis c’est la descente le long de la coque du Titanic. Devant le visiteur, un film projeté sur un écran géant de 24 m. Le scénario du film Horizon, rythme toute l’exposition selon trois séquences : la traversée, la collision, le naufrage. L’évocation du pont saisit le visiteur dans une ambiance de jour et de nuit. De quoi s’imprégner de la vie à bord.

L’espace central permet de se plonger dans l’ambiance des coursives de première classe Titanic, Retour à Cherbourg la cabine 1e classemenant aux cabines de luxe, au gymnase (grâce à l’ingénieux théâtre optique), ou aux salons de la jet-set à travers des images en relief.

Tout le parcours est ponctué de témoignages de 1re, 2e et 3e classe à écouter, regarder ou lire. La passerelle de navigation et les centres de commandement, permettent aux petits et grands de manipuler, tester et de s’initier au mode de communication de l’époque : le morse.

La visite se termine par l’enquête menée après la catastrophe puis par des images de l’épave, enfin localisée en 1985 par une équipe franco-américaine. Les plongées réalisées notamment grâce au sous-marin le Nautile permettent d’établir un lien logique avec la suite de la visite de La Cité de la Mer, dédiée à l’aventure dans les grands fonds.





CONTACTS PRESSE :

Chargée des relations presse : Lucie LE CHAPELAIN : llechapelain@citedelamer.com – 06 80 32 54 30

Adjointe : Gisèle GUIFFARD : gguiffard@citedelamer.com – 02 33 20 26 67